Editorial pour l’Epiphanie

Nous avons vu son étoile et nous sommes venus

Quelle étoile, aujourd'hui, pourrait guider les hommes jusqu'à Jésus ?

Le pape François en mentionne plusieurs : l'étoile de la fraternité qui attire et se vit dans les p'tits groupes, l'étoile d'une écologie intégrale qui rejoint le souci de nos contemporains, l'étoile des familles missionnaires qui offrent un témoignage simple et joyeux de l'amour vrai, l'étoile de l'accueil des migrants qui dilate les cœurs, l'étoile de  saint Joseph figure paternelle qui est un repère, l'étoile d'un hôpital de campagne pour soigner tous les blessés...

En 2021, nous désirons que nos paroisses brillent de milles étoiles qui attirent à Jésus
Je me réjouis de l'arrivée prochaine de deux jeunes couples qui, tout en logeant dans des presbytères du val de Saône, désirent mettre la mission au cœur de leur vie quotidienne.
Je confie aussi à vos prières les réflexions pour ouvrir un espace d'accueil et d'écoute des nouvelles pauvretés : tensions familiales, isolement douloureux, addictions, questionnement sur le sens de la vie, fatigues... Les mois à venir seront probablement difficiles et nos paroisses sont appelées à accompagner de leur amitié et de leur prière ceux qui désespèrent.

Comme le disait notre évêque Olivier: "la mission de l'Eglise est belle". Oui, il est beau d'avoir été appelé à porter l'espérance qui nous vient du Christ.

Père Christophe Malric