Présentation de l'église Saint-Martin

En l’an 377, l’évêque Martin de Tours résidant au monastère de l’Ile Barbe pour assister au concile de Vienne, parcourrait notre village pour évangéliser ses habitants. Découvrant en ce lieu un temple dédié à la déesse Isis, il le détruisit. Des restes de marbre de Carrare datant de 170 ans après JC sont régulièrement retrouvés lorsque l’on fait des travaux autour de ce monument sacré. Martin frappant avec sa crosse le sol, il jaillit une douzaine de sources qui existent encore de nos jours sous les fondations de l’église, puis il baptisa la population.

Un premier oratoire fut érigé par les habitants. Puis au IX° siècle une première église fut construite en bois avec un très bel autel mérovingien et un portrait du Saint Patron, les deux toujours visibles en l’église actuelle. Au XVII° siècle on éleva la première église en pierres dorées. A cette occasion Mgr Camille Neuville de Villeroy, Archevêque de Lyon, offrit à la paroisse le magnifique maître autel en porphyre rouge toujours présent dans la chapelle Sainte Philomène, et il décréta l’église Saint-Martin de Fontaines résidence officielle d’été des évêques de Lyon et ce jusqu’à la Révolution. En 1682 le duc de Savoie Victor-Amédée II offrit une cloche à l’église baptisée  « la Marie-Louise ». C’est elle qui sonne les trois angélus quotidiens.

Le chanoine Adrien Colomb de Gast, curé de l’église Saint-Martin (1832-1838) ami, dépositaire des écrits et délégué testamentaire du Saint curé d’Ars, était le dernier d’une riche famille noble du Forez. Architecte et bailleur de fond, il plaça toute sa fortune dans la construction de l’église actuelle. Séminariste à Rome, il s’inspira des basiliques latines de Saint Clément et surtout de Saint Pierre aux liens pour dessiner les plans, réaliser le chœur, peindre l’ensemble des fresques. Les travaux furent réalisés en deux ans !. Le 27 novembre 1836, jour de la Saint Martin à cette époque, le cardinal Joseph Fesch, primat des Gaules, oncle de Napoléon Ier, consacra l’église.

De 1983 à 2007, l’église a été entièrement restaurée par la commune en respectant strictement les dispositions et décorations des monuments religieux successifs. Le premier prix du Conseil Général pour la protection du patrimoine historique et artistique nous a été décerné pour cette restauration.

Horaire des offices